Nosotrosylosotros's Blog

by Adriana

Artículo: Siria, Turquía e… Israel

El siguiente es el artículo que realicé durante mi estancia de investigación en Estambul en el 2009. Se encuentra publicado en el OVIPOT:

La Turquie, la Syrie et… Israël.

En cessant de soutenir, il y a une dizaine d’années, Abdullah Öcalan, le chef rebelle kurde, ce qui devait conduire, peu après, à son arrestation, la Syrie est parvenue à faire oublier qu’elle avait abrité pendant de nombreuses années les principales bases arrière du PKK. Cela lui a permis d’établir progressivement de nouvelles relations avec son voisin turc. La 9ème foire internationale de l’industrie de la défense (IDEF’09), qui s’est déroulée à Istanbul, entre le 27 et 30 avril 2009, a permis d’observer le nouveau climat relationnel qui s’est instauré entre les deux pays, faisant écho aux multiples accords signés dans tous les domaines, depuis l’accord d’Adana (1999), qui fut le point de départ du processus de rapprochement turco-syrien. Lors de cette foire, en effet, la présence et les déclarations conjointes des ministres de la défense syrien (Hassan Turkmani) et turc (Vecdi Gönül) ont été nombreuses et particulièrement remarquées.

En jouant un rôle plus ou moins officiel de médiateur entre les multiples acteurs de la région, la Turquie entend contribuer à la stabilité de celle-ci, même si c’est une entreprise qui s’avère souvent délicate. En 2007, notamment, la condamnation ferme par le ministre turc des affaires étrangères (Ali Babacan à l’époque) d’une attaque aérienne israélienne en territoire syrien ayant usé de l’espace aérien turc (où les avions israéliens sont souvent en manœuvre du fait des accords militaires existant entre les deux pays), a contribué à ce processus. En faisant alors remarquer que cet incident était «inacceptable pour la Turquie» et que celle-ci ne permettrait pas l’usage de son espace aérien pour la réalisation d’opérations militaires contre son voisin syrien, cette déclaration turque cherchait à stopper une escalade militaire entre les deux pays, qui aurait pu devenir dangereuse. Mais surtout, après l’échec en 2000 des négociations syro-israéliennes menées sous l’égide des Etats-Unis, du fait d’un désaccord persistant à propos du plateau de Golan, la Turquie a réussi en 2008, à renouer le contact entre Tel-Aviv et Damas, même si depuis ce processus a été compromis, tant par la crise politique israélienne (démission du gouvernement d’Ehoud Olmert), que par l’intervention militaire de Tsahal, à Gaza, au début de cette année.

À l’heure actuelle, les relations turco-syriennes continuent à se développer sous la forme de projets mutuels de coopération, comme le Programme de Coopération Interrégionale turco-syrienne (STICP), lancé à Gaziantep depuis 2005. Les objectifs de ces projets concernent les grandes et moyennes entreprises, l’éducation, la recherche, les organisations non gouvernementales et les institutions publiques. De plus, les deux pays n’hésitent pas à ouvrir de nouveaux dossiers pour démontrer que leurs relations respectives sont positives et qu’elles peuvent déboucher sur de nouveaux partenariats techniquement fructueux.

Cette année les deux pays ont poursuivi leurs efforts en déployant un budget plus conséquent. Le 15 avril 2009, à Atatürk Meeting Hall, ont donc été signés 13 projets (pour un budget total de 1 051 957 TL), qui doivent être mis en œuvre dans un délai de trois ans. Ces programmes sont un bon moyen d’améliorer les liens turco-syriens, comme l’a souligné le Maire d’Alep, Tamer al-Hajjeih, l’un des acteurs concernés. Ce genre  concrets contribue à alimenter le succès de cette coopération bilatérale, tandis que d’importants moyens financiers sont mis en oeuvre parallèlement. Des rencontres au plus haut niveau ont permis, en effet, l’ouverture de représentations bancaires syriennes et turques dans les deux pays, débouchant sur une campagne de marketing et de promotion commerciale considérable.
Un signe important du soutien diplomatique turc à la Syrie avait été observé, dès 2004, lorsque le ministre des affaires étrangères turc d’alors, qui n’était autre qu’Abdullah Gül en personne, avait condamné l’adoption par les Etats-Unis de la loi «Syria Accountability and Lebanese Sovereignty Restoration Act (SALSRA)». Cette loi autorise, en effet, le président des Etats-Unis à prendre des sanctions aussi bien économiques que politiques à l’encontre de la Syrie. Aujourd’hui, l’action orchestrée par la Turquie en direction de la Syrie a porté ses fruits. La multiplication d’accords mutuels, ces dernières années, en est la preuve et contribue de façon significative au décloisonnement de la Syrie, un pays jusqu’à là isolé sur la scène internationale.

Pourtant, on peut se demander jusqu’où la diplomatie turque pourra aller vis-à-vis de Damas, sans remettre en cause la relation stratégique qu’elle entretient par ailleurs avec Israël. Les nouveaux rapports turco-syriens inquiètent de plus en plus l’État hébreu, qui est l’un des principaux alliés militaires d’Ankara. La spectaculaire sortie de Recep Tayyip Erdoğan à Davos, en janvier dernier, a d’abord été relativisée par l’armée turque. Mais, par la suite de façon préoccupante et récurrente, plusieurs accrochages verbaux ont opposé les militaires des deux pays, en particulier lorsque récemment la Turquie et la Syrie ont annoncé l’organisation de manœuvres militaires conjointes. Le ministre israélien de la défense, Ehud Barak, a toutefois récemment déclaré : «Aujourd’hui le développement de la coopération entre la Syrie et la Turquie est pour nous un problème, mais je crois que, même si la Turquie participe à cette coopération, les liens stratégiques entre Israël et la Turquie y résisteront.»
Adriana Ortiz Martinez

 

Versión castellana: Turquía y Siria refuerzan lazos – WebIslam

Anuncios

marzo 27, 2011 - Posted by | Uncategorized

Aún no hay comentarios.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: